ENGLISH VERSION

Soprano colorature, alumna de Rachel Yakar en el CNSM de París y descubierta por William Christie, Patricia Petibon maîtrise aujourd’hui un répertoire qui s’étend du baroque français à la musique moderne, qu’elle aborde avec Francis Poulenc et Alban Berg. Depuis ses débuts à l’Opéra de Paris en 1996 dans Hippolyte et Aricie de Rameau, elle est apparue dans des opéras très divers, de Mozart à Offenbach, en passant par Donizetti et Verdi, qu’elle interprète sur toutes les grandes scènes de la planète.

Elle continue à interpréter les grands rôles du répertoire baroque comme Ginevra/ ARIODANTE à Genève et au Festival d’Aix-en-Provence. Morgana/ALCINA à La Scala de Milan. En juillet 2015 elle chante pour la première fois le rôle-titre dans ALCINA de Haendel au festival d’Aix-en-Provence, une production qui est devenue un triomphe pour toute l’équipe. Elle remporte un succès particulier en Giunia dans LUCIO SILLA à Vienne sous la direction de Nikolaus Harnoncourt, avec qui elle a travaillé régulièrement.

Además, les temps forts des dernières années comprennent le rôle-titre de LULU de Berg à Genève, à Barcelone (enregistrement sur DVD pour Deutsche Grammophon) et à Salzbourg ainsi que MITRIDATE de Mozart à Vienne, à Munich et récemment au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Patricia Petibon se produit également en Susanna/LE NOZZE DI FIGARO à Aix-en-Provence et remporte une grande réussite initiale en Donna Anna/DON GIOVANNI à l’Opéra Bastille et en Gilda/RIGOLETTO à Munich. En 2013 elle se produit en Blanche/LES DIALOGUES DES CARMÉLITES au Théâtre des Champs-Elysées, un rôle dans lequel elle a déjà triomphé à Vienne. La première mondiale de l’opéra AU MONDE de Philippe Boesmans à Bruxelles au mois d’avril 2014 ainsi que la reprise à l’Opéra-Comique à Paris sont couronnées de succès. En automne 2014 son interprétation de Manon à l’Opéra de Vienne obtient un grand succès. En septembre 2016 elle incarne le rôle-titre de MANON au Grand Théâtre de Genève avec Olivier Py comme metteur en scène et en mai 2017 elle remporte un grand succès en Mélisande dans une nouvelle production de PELLÉAS ET MÉLISANDE au Théâtre des Champs-Elysées.

Pendant la saison 2017/2018 on a pu entendre Patricia Petibon dans le rôle de Giunia dans LUCIO SILLA au Teatro Real Madrid, Blanche dans les Dialogues des Carmélites au Théâtre des Champs-Elysées et Euridice dans Orfeo et Euridice au Théâtre des Champs Elysées à Paris. En automne 2018 Patricia Petibon faisait son début comme Violetta dans La Traviata de Giuseppe Verdi à l’opéra de Malmö. Puis elle est retournée à l’Opéra-Comique de Paris pour le rôle-titre dans Manon de Jules Massenet. En automne 2019 elle a remporté un grand succès avec les trois rôles titres dans LES CONTES D’ HOFFMANN à la Monnaie à Bruxelles. Le printemps 2021 marque ses débuts dans « La Voix Humaine » de Francis Poulencet dans « Point d’Orgue » de Thierry Escaich au Théâtre des Champs Elysées sous la direction de Jérémy Rohrer et dans la mise en scène d’Olivier Py.

Patricia Petibon coopère étroitement avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne, la Staatskapelle Berlin, l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, les Münchner Philharmoniker, le MDR Sinfonieorchester, l’Orchestre Philharmonique de la Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Lyon, Les Talens Lyriques, le Cercle de l’Harmonie, Le Concert d’Astrée, l’Ensemble Amarillis, La Cetra, le Venice Baroque Orchestra, Il Giardino Armonico et le Freiburger Barockorchester.

Elle travaille régulièrement avec des chefs comme Alain Altinoglu, Giovanni Antonini, Marco Armiliato, Bertrand de Billy, Ivor Bolton, Frédéric Chaslin, Gustavo Gimeno, Daniele Gatti, Bernard Haitink, Daniel Harding, Kristjan Järvi, Paavo Järvi, Louis Langré, Andrea Marcon, Josep Pons, François-Xavier Roth, Christophe Rousset, Jérémie Rohrer et Lorenzo Viotti.

Patricia Petibon se fait souvent entendre aussi en récital et se présente régulièrement à Paris, au Musikverein et au Konzerthaus de Vienne, au Festival de Salzbourg, à Graz, à Genève, Dortmund, au Wigmore Hall de Londres, à Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Marsella, Angers, Moneda, Luxemburgo, Amsterdam, Copenhague, Barcelone, Madrid, Bilbao et Valence. La sortie de son disque « L’Amour, la mort, la mer » en 2020 était l’occasion d’une tournée internationale.

Le printemps 2021 marque son remarquable début dans « La Voix Humaine » de Francis Poulenc et dans « Point d’Orgue » de Thierry Escaich au Théâtre des Champs Elysées. Outre de nombreux récitals et la Missa Solemnis de Beethoven au festival d’Orange, Patricia Petibon se produira avec son nouveau programmeLa Traverséeavec La Cetra et Andrea Marcon à la Philharmonie de Paris, au festival de l’Epau, au Musikfestspiele de Dresde et à Lisbonne. Avec l’Ensemble baroque français Amarillis, elle présente le programme “llamas de brujas” et se produit à Froville, Bordeaux, Gand et Massy.

La discographie de l’artiste englobe entretemps des titres comme « Les Fantaisies de Patricia Petibon » avec une grande panoplie de son répertoire, « French Touch » avec des airs d’opéra baroques français, ORLANDO PALADINO et ARMIDA avec Nikolaus Harnoncourt ainsi que LA PASSION DI GESÙ avec Fabio Biondi. Además, elle a enregistré des duos d’Haendel avec Emmanuelle Haïm, WERTHER et DIE ENTFÜHRUNG AUS DEM SERAIL. Du début de la saison 2007/08 jusqu’à 2016, Patricia Petibon était artiste exclusive de Deutsche Grammophon. La publication de son premier album comprenant des airs de Gluck, Mozart et Haydn avec Concerto Köln et Daniel Harding en 2008 a été célébrée par le public et la presse. On voit Patricia Petibon sur son enregistrement « Rosso », qui a paru en 2010, avec des airs baroques. En 2011 l’album « Melancolía » est sorti, avec un répertoire espagnol, qu’elle a enregistré avec l’Orquesta Nacional de España sous la direction de Josep Pons. Son album solo, « Nouveau monde », qui a été publié en 2012, est enregistré avec La Cetra et Andrea Marcon et contient des airs et des chants baroques, suivi par l’album « La Belle Excentrique » avec des Mélodies Françaises. Pour son grand retour au disque après 5 années d’absence, Patricia Petibon dévoile son nouvel album « L’amour, la mort, la mer », accompagnée de la pianiste Susan Manoff, sa complice de longue date. C’est moins un récital qu’un récit qui se déploie. Elle voyage à travers des compositions classiques françaises (Fauré, Poulenc, Hahn) ou ibériques (Rodrigo, Granados, Ramirez, Villa Lobos), les univers oniriques, mystiques ou mystérieux de Satie, Bacri, Baska, Barber ou Escaich…, jusqu’aux ancrages plus prononcés de la mer et de sa chère Bretagne (Cras, Tiersen, traditionnels irlandais). Con “La TraverséePatricia Petibon présente un nouvel album d’airs célèbres et virtuoses issus du riche répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles et nous entraîne dans un véritable voyage initiatique. Le disque sort en mars 2022 chez Sony.

Récompenses et distinctions honorifiques

1995- Premier prix du CNSM en chant.

1998- Victoires de la musique classique: révélation artiste lyrique.

2001- Victoires de la musique classique: artiste lyrique de l’année.

2003- Victoires de la musique classique: artiste lyrique de l’année.

2009- BBC Music Magazine Awards: Amoureuses nommé meilleur album d’opéra.

2012-

    • Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

    • Nomination aux Grammy Awards (meilleur enregistrement d’opéra, Lulu, Berg).

    • Orphée d’Or de la meilleure interprètePatricia Petibon dans Lulu d’Alban Berg dirigée par Michael BoderDVD Deutsche Grammophon.

2015- Prix Mado RobinOrphée du mérite pour l’enregistrement La Belle Excentrique avec Susan ManoffCD Deutsche Grammophon.

2016- En son honneur, l’astéroïde 348383 est nommé Petibon.

2020- Le conservatoire de musique, de théâtre et de danse de la ville de Montargis porte son nom.

2021- Nommée Chevalier de la légion d’honneur.

ENGLISH VERSION

Receiving her musical education at the Conservatoire National Supérieure de Musique with Rachel Yakar and discovered by William Christie, soprano Patricia Petibon has earned a stellar reputation as one of the most versatile interpreters of her fach with a repertoire extending from French Baroque to contemporary music. Ever since her first steps on stage in 1996 with Rameau’s Hippolyte et Aricie, she has been on a constant expedition through musical history, covering the literature from Mozart to Offenbach, Donizetti and Verdi, all the way to Poulenc and Berg, always performing on the foremost stages around the world.

The artist remains faithful to the Baroque repertoire, underlining this with performances by Rameau’s Les indes galantes (Phani & Zima) with William Christie at the Paris Opéra and Ariodante (Dalinda) under the baton of Marc Minkowski, the reopening of the Théâtre du Châtelet with Gluck’s Orphée et Eurydice under John Eliot Gardiner, as well as Ariodante (Ginevra) at the Grand Théâtre de Genève and Alcina (Morgana) at La Scala. The artist received with special acclaim as Giunia (Lucio Silla) at the Theater an der Wien, led by Nikolaus Harnoncourt with whom she enjoyed a very close collaboration.

Highlights of recent years include her role debut as Lulu in Geneva, at the Salzburg Festival and at the Liceu in Barcelona (also released on DVD at DGG). In addition, Patricia Petibon performed Mitridate on stage in Vienna and Munich. With her role debut as Donna Anna (Don Giovanni), she enjoyed great success at the Opéra Bastille in Paris. Most recently, she was celebrated for her Susanna (Le nozze di Figaro) at the Festival in Aix-en-Provence and her role debut as Gilda in a new production of Rigoletto in Munich. In 2013, she sang Giunia (Lucio Silla) in Barcelona and celebrated a great personal triumph as Blanche in a new production of Les Dialogues des Carmélites at the Théâtre des Champs-Elysées in Parisas previously in Vienna. Both the world premiere of Philippe Boesman’s Au Monde at La Monnaie in Brussels and the revival at the Opéra Comique in Paris was met with great success.

Patricia Petibon continued with Ginevra in Handel’s Ariodante at the Festival of Aix-en-Provence, made an acclaimed return to the Vienna State Opera with Massenet’s Manon and the title role of Handel’s Alcina at the Aix-en-Provence festival for which she was highly praised by both audience and the press. Another highlight in her career was a new production of Mozart’s Mitridate at the Théâtre des Champs Elysées where she was on stage as Asteria.

In autumn 2016, she was celebrated in the title-role of Massenet’s Manon in a new production at the Grand Théâtre de Genève and in May 2017 as Mélisande in a new production of Debussy’s Pélleas et Mélisande at the Théâtre des Champs Elysées. Highlights of the 2017/2018 season included Mozart’s Lucio Silla at the Teatro Real in Madrid, Blanche at Les Dialogues des Carmélites at La Monnaie in Brussels, Théâtre des Champs-Elysées in Paris and Euridice in Orfeo et Euridice at the Théâtre des Champs Elysées in Paris.

In the season 2018/2019, Patricia Petibon appeared for the first time as Violetta in Verdi’s La Traviata at the Malmö Opera. Another highlight was the title role of Massenet’s Manon at the Opéra Comique in Paris. In autumn 2019 she was highly acclaimed for all three female roles in Offenbach’s Les contes d’Hoffmann at the Monnaie in Brussels. In spring 2021 she made a magnificent role debut with Poulenc’s La Voix Humaine and Thierry Escaich’s Point d’Orgue directed by Olivier Py at the Théâtre des Champs Elysées.

In addition to numerous recitals, Patricia Petibon can be heard in 2022 with her new programme La Traversée with La Cetra and Andrea Marcon at the Paris Philharmonie, at the Festival in Epau, at the Music Festival in Dresden and in Lisbon. With the French baroque ensemble Amarillis she presents the programme Flammes de Magiciennes in Froville, Bordeaux, Ghent and Massy. She also performs Ravel’s Shéhérazade with Les Siècles and François-Xavier Roth and with the Orchestre Philharmonique du Luxembourg and Jérémie Rohrer, and presents French operetta with the Orchestre National de France conducted by Enrique Mazzola. Future opera projects for the 2022-2023 season include a new production of Poulenc’s La Voix Humaine directed by Katie Mitchell at the Opéra National du Rhin in Strasbourg, and Pelléas et Mélisande conducted by Iván Fischer.

Patricia Petibon entertains close musical ties to Alain Altinoglu, Giovanni Antonini and Il Giardino Armonico, Bertrand de Billy, Ivor Bolton, Frédéric Chaslin, Myung Whun Chung, Héloïse Gaillard und Amarillis, Emmanuelle Haïm and Le Concert d‘Astrée, Daniel Harding, Bernard Haitink, Kristjan Järvi, Louis Langré, Andrea Marcon and La Cetra, as well as Venice Baroque, Josep Pons, François-Xavier Roth and Les Siècles, Christophe Rousset, Jérémie Rohrer, Paavo Järvi and many more.

Being equally at home on the great recital stages, she performs frequently in Paris, Lyon, Lille, Strasbourg, Vienna’s Musikverein and Konzerthaus, at the Salzburg Festival, in Graz, Geneva, Dortmund, Hamburg, London’s Wigmore Hall, Edinburgh, Aix-en-Provence, Luxemburgo, Amsterdam, Copenhagen, Barcelona, Madrid, Granada and Bilbao.

Patricia Petibon’s recordings include titles like Les Fantaisies de Patricia Petibon with a widespread excerpt of her vast repertoire, French Touch, an album featuring French Arias, a solo album with French Baroque Arias, Orlando Paladino with Nikolaus Harnoncourt and La passione di Gesù with Fabio Biondi. Other notable recordings include duets from Handel operas with Emmanuelle Haïm, Werther and Die Entführung aus dem Serail. She was an exclusive artist for Deutsche Grammophon from 2008 – 2016. During this time, she recorded arias by Gluck, Mozart and Haydn with Concerto Köln and Daniel Harding, the CD Rosso including Italian Baroque arias with La Cetra and Andrea Marcon and Melancolia with the Orquesta Nacional de España under Josep Pons, featuring Spanish repertoire. In 2012, she recorded her solo album Nouveau Monde, including Baroque arias and songs with La Cetra and Andrea Marcon. This was followed by La Belle Excentrique in 2014, a recording of Mélodies Françaises, which has received numerous awards. Patricia Petibon has signed a new recording contract with Sony Music Masterworks. Her first album under the label of Sony Classical with the title „L’amour, la mort, la mer“ will be released in February 2020.

2022 | 2023

This biography is to be reproduced without any changes, omissions or additions, unless expressly authorized by the artist’s management.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *