News
02.02 - Festival musica Antigua au Panama 17.02 - Chapelle des Ursules à Angers Amarillis nominé aux ICMA 2018 MéChatmorphoses à l'Opéra de Dijon Amarillis sur les ondes

Telemann - Voyageur virtuose

Sonates en duo et trio

Présentation

Ce neuvième disque d’Amarillis se présente comme une invitation au voyage au rythme de la musique de chambre de Telemann.

Dans ces sonates en trios, Telemann explore les plus heureuses combinaisons de timbres entre le violon et le hautbois ou entre la flûte à bec et le clavecin avec un enthousiasme particulièrement réjouissant. Il manifeste et démontre ainsi son goût pour la diversité.

Sa musique, toujours surprenante, nous transporte au gré des influences françaises, italiennes et même polonaises avec l’esprit ludique, la virtuosité et la fantaisie qui animent son inspiration.

C’est un Telemann ô combien spirituel qui se découvre à nous !


Pochette originale de l'édition chez Ambroisie-Naïve en 2007 :
 

Distinctions

Scherzo (Espagne) Exceptional

Corriere della sera (Italie) Très bonne critique

Klassik.com 5*****

Diapason 5*****

Monde de la musique 4****

Ce qu'en dit la presse

Femme actuelle { avril 2007 }
Telemann, une clarté qui fait du bien
« L’Ensemble Amarillis, dirigé par Héloïse Gaillard, ravive la fraîcheur des sonates du compositeur allemand où flûte, hautbois baroque, clavecin, violon, violoncelle et archiluth se livrent un dialogue vif, joueur et lumineux. »
Diapason { mai 2007 }
« Si vous doutez du génie de Telemann (qu’on a forcément tendance à sous-estimer quand on le compare à Bach ou Haendel), écoutez ce CD vif-argent qu’Héloïse Gaillard et ses comparses d’Amarillis nourrissent de traits fulgurants, d’envolées joyeuses, de rebonds humoristiques...
Lire la suite
Monde de la Musique { mai 2007 }
« Amarillis a opté pour une basse continue limitée (un violoncelle, un clavecin et un théorbe) mais bien sonnante et intelligemment distribuée selon le caractère de chaque mouvement. Le violon de David Plantier rivalise d’insolence et de malice avec la flûte à bec d’Héloïse Gaillard,...
Lire la suite
Res Musica { 29mars 2007 }
Frédéric Platzer
« L’excellent ensemble français Amarillis, mené de main de maître par la flûtiste et hautboïste Héloïse Gaillard, nous donne un très bon aperçu de ses oeuvres en solo et en trio. Il est à noter la présence de deux raretés musicales : des trios pour dessus, clavecin obligé et continuo. Certaines de ses pièces avaient été jadis enregistrées – dans les années 60 et 70 ! – par Franz Brüggen et le coup de jeune apporté ici est bien salutaire, tant pour l’interprétation, impeccable, que pour l’aspect technique de l’enregistrement. Ce n’est pas un disque de musique baroque de plus mais un élément essentiel de la discographie de Telemann. »
Scherzo { juillet 2007 }
Jaime Rodriguez Pombo
« La solidité de l’interprétation de l’ensemble Amarillis est plus que remarquable. Nous sommes séduits par l’enthousiasme et l’énergie du jeu. Une interprétation rigoureuse, expressive, une très grande technicité, très éloignée de la retenue et de la raideur d’autres versions. […] Le résultat est plein de vie et novateur. »
Classical Net { 2007 }
Raymond Tuttle
“Telemann's wit and variety are showcased on this lively, delightful recording. […] Amarillis is one of those Baroque ensembles whose style of music-making is assertive, sometimes even to the point of roughness. It's not that the playing is not technically polished, it's just that it is never allowed to be merely polite and refined. When the music dances, there is no holding it down, and when it sighs, it practically swoons. […] Ambroisie's superb recording enhances the immediacy of the musicianship. […] ”
Klassik.com { 28juillet 2007 }
Christiane Bayer
Kammermusik vom Feinsten.
« Das Ensemble Amarillis liefert hier temporeiche, energiegeladene und feurige Interpretationen, die an Virtuositat und Eleganz nicht zu ubertreffen sind. [...]
Das fällt auf, dass sich die Musiker von Amarillis für die temporeichsten und waghalsigsten Lesarten entschieden haben. Die ebenfalls vor kurzem erschienenen Einspielungen von anderen, [...] reichen dabei in Schnelligkeit und Virtuosität nicht an die feurigen und temperamentvollen Aufnahmen des ‘Amarillis’ Ensembles heran. […] Besonders das in allen Registern wohl ausbalancierte Spiel von Heloise Gaillard ist dabei eine wichtige Komponente. Ihre beiden Instrumente beherrscht sie zur Vollkommenheit, wobei sie sich in Phrasierung und Tongebung im Spiel der Blockflöte stark von Oboentechnik inspirieren lässt, was ihrem Ton zu Gute kommt. »

Distribution

AMARILLIS

Héloïse Gaillard flûte à bec, hautbois baroque

Violaine Cochard clavecin

David Plantier violon

Emmanuel Jacques violoncelle

Laura Monica Pustilnik archiluth